Comment vaincre les freins à l’adoption des formations digitales ?

Comment vaincre les freins à l’adoption des formations digitales ?

L’apprentissage et la formation fondés sur le digital sont aujourd’hui largement présentes dans le paysage de la formation professionnelle. De nombreuses entreprises y ont recours et ce nombre est en constante progression. Pourtant, choisir de digitaliser sa formation professionnelle n’est pas une décision simple à mettre en œuvre tout simplement parce qu’il existe des freins à l’adoption de telles formations.

Des freins culturels tout d’abord.
Une formation digitale est très différente d’une formation présentielle. En particulier, elle accorde davantage d’autonomie et de liberté au stagiaire, mais en retour ce dernier doit s’impliquer individuellement dans son apprentissage. Il doit faire preuve de davantage d’engagement dans sa formation. Ce changement de comportement ne va pas de soi pour tout le monde. Sans pour autant faire preuve de mauvaise volonté, un stagiaire peut être décontenancé, isolé et se décourager. Les départements formation doivent donc se doter d’un budget communication pour faire adhérer les salariés à cet enseignement permanent.

Des freins budgétaires ensuite.
La digitalisation d’une formation est très souvent présentée comme une modalité qui permet d’optimiser les coûts de formation de l’entreprise. C’est exact mais cette optimisation se passe en deux temps : il est souvent nécessaire de passer par une phase d’investissement (en particulier dans une plateforme digitale de formation) – qui reste raisonnable – très rapidement rentabilisée. Autrement dit, si la diminution des coûts est réelle, elle n’est pas immédiatement visible sur le budget de formation de l’entreprise.

Des freins managériaux enfin.
La formation digitale est confrontée aux mêmes problèmes que les formations en présentiel. Pour se former efficacement, un stagiaire a besoin de conditions adéquates : endroit calme, plages de temps dédiées, manager convaincu du choix de la formation suivie. Pour résumer, il est indispensable que le salarié stagiaire puisse suivre sa formation dans de bonnes conditions.

Mais alors, comment vaincre ses freins ?

Il n’existe sans doute pas de recette miracle en la matière mais plusieurs actions peuvent être mises en place.
Tout d’abord, digitaliser c’est changer. Donc, il est toujours très utile de communiquer sur ces changements pour faire adhérer les stagiaires à cette évolution de la formation. Au-delà, les stagiaires doivent être accompagnés dans les aspects techniques (utilisation de la plateforme) et dans les aspects pédagogiques (comme dans toute formation qu’elle soit digitale ou non).

Ensuite, il est fondamental que les stagiaires puissent effectuer leur formation sur leur temps de travail et dans des lieux adaptés. Bien entendu, s’ils souhaitent eux-mêmes approfondir certains points sur leur temps personnel, pourquoi pas mais ce point ne doit en aucun cas être une condition à l’efficacité de la formation. Si tel était le cas, le risque que les stagiaires se sentent « floués » (pour ne pas dire plus) est réel et leur démotivation peut être à la hauteur de ce sentiment…

Enfin, de plus en plus d’entreprises choisissent un modèle pédagogique dans lequel le e-learning et le face-à-face entre le formateur et les stagiaires sont des modalités pédagogiques qui se complètent pour optimiser l’acquisition des compétences des stagiaires. Autrement dit, la digitalisation à distance et modalité présentielle de la formation peuvent très bien ne pas se substituer l’une à l’autre mais bel et bien se renforcer dans une logique de complémentarité. ASKOTT peut ainsi proposer des formations 100% digitales ou des formations mixtes mêlant face-à-face avec le formateur et formation digitale à distance. Dans les deux cas, elle s’appuie sur sa plateforme de formation digitale MOOV.

MOOV permet en effet de stocker sur la plateforme tous les supports pédagogiques (quizz, vidéo, auto-évaluation, mises en situation, webinaires, contenus théoriques, diaporamas…) et de réagir en temps réel à la manière dont les stagiaires s’en emparent par exemple par des classes virtuelles. Cette plateforme permet aussi de gérer les aspects plus administratifs des formations : liste des stagiaires, feuilles de présence… C’est extrêmement confortable d’autant plus que nos équipes ASKOTT facilitent grandement la tâche des usagers et des formateurs en les accompagnant durant tout le processus de formation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *